top of page

Coller, dessiner, imprimer, photographier, peindre, des gestes conscients et répétés depuis des années pour ne pas oublier, laisser une trace. Dans les années 1980, au hasard de mes pérégrinations urbaines en cherchant des objets anodins, j’ai récupéré sur le trottoir une vieille batterie de boîtes aux lettres en bois, je me suis amusé à la peindre en bleu et à la remplir d’objets. Chaque boîte avait sa propre histoire. Parfois on ramasse des choses qui nous parlent sans vraiment comprendre encore de quoi il s’agit. Hasard ou coïncidence, je suis facteur depuis 2014. 

 

Etudiant en Arts Appliqués au Lycée de Sèvres dans les années 1990, puis à Paris, je déambulais dans les expositions de la capitale. Devenu graphiste notamment pour la Galerie du Jour agnès b. j’ai participé à la réalisation de multiples projets artistiques, pour son périodique Point d’ironie et ses productions cinématographiques. En tant que graphiste indépendant, j’ai créé des logotypes, des affiches et des livres comme «Portraits de Français» du photographe Luc Choquer aux éditions de La Martinière ou le livre «Du sol au plafond» du peintre Pierre Célice et d’autres éditions pour l’artiste Raymond Hains. En 2003, j’ai filmé la tournée européenne du groupe électronique AIR et cette incursion dans la vidéo m’a conduit à réaliser le film Electronic Performers, projeté au festival de Locarno. Fort de cette expérience, j’ai passé le diplôme de «Monteur un métier» à l’INA en 2008. J’ai répondu à de nombreuses demandes d’artistes et d'entreprises en réalisant des clips et reportages. J’ai également géré des expositions environnementales, notamment pour Tara Expéditions et filmé des relevés scientifiques à travers la Patagonie.

En côtoyant ces artistes plasticiens, musiciens, scientifiques et photographes, j’ai entrepris des autoportraits dessinés, les yeux fermés et d'un seul trait comme une pellicule d'histoires, un film toujours en cours. En 2012 j’ai pu exposer ces dessins rue Quincampoix à Paris chez agnès b. Appelée «Avant Demain», cette exposition m’a permis de montrer également mon travail photographique au salon «Paris-Photo» puis l’année suivante chez Annick et Michel Rey pour une exposition de 6 mois en Provence. Mes peintures à l'huile commencées au début du confinement ont été montrées au Salon des Arts à Meudon en 2022 puis 2024, à La Loggia en 2023. J'organise actuellement une exposition collective sur le thème du ciel à l'Orangerie de Meudon, à suivre…

Je me consacre aujourd’hui à la distribution postale et à mes peintures. Finalement tout est lié, la boîte aux lettres, la place de l’art dans mon parcours professionnel et l’humilité nécessaire pour avancer sans jamais ne rien regretter. S’arrêter, respirer et lever les yeux vers le ciel pour mieux se situer et apprécier justement cette situation. C’est efficace. J’explore le domaine de la peinture à l’huile en me confrontant à ses particularités techniques et ses 'chants' des possibles, cette alchimie est mon cheminement artistique.

 

Bruno Dunckel 2024

bottom of page